15 août 2018 ~ 0 Commentaire

les 4 Mamelles ou les 4 Plaies…?

Ne dit-on pas que pour savoir où on va il faut savoir d’où on vient ? Nous, nous savons d’où on vient mais nous ne voulons pas savoir où on va ! Pour preuve, une forme de laxisme et de désinvolture, nous a submergés au point de ne plus vouloir explorer une quelconque projection ! La nôtre, mais également celle de nos enfants ! L’esprit individualiste s’est emparé de nos valeurs d’entraide et d’intérêt collectif ! Le citoyen s’est terré dans ces petites occupations quotidiennes au détriment d’un grand devoir sacré, celui de faire valoir son droit le plus fondamental : la considération de son existence , conjuguée à la valorisation de son opinion ! Matérialisées par la sanctuarisation de son mode constitutionnel d’expression citoyenne ; en d’autres termes : Sa voix !

A cet effet, plusieurs initiatives Citoyennes et Civiques ont vu le jour, dont il faut bien évidemment s’en réjouir, cela dénote un sursaut relatif, pouvant conduire à une vague scélérate citoyenne ! Un redoutable Appel d’air qui permettrait de cristalliser les espoirs de tout un peuple, qui aimerait s’affranchir enfin de cette citoyenneté passive à ancrage devenue quasi dogmatique et d’aller vers une citoyenneté active, revendicative et résolument intelligente ! Ceci dit les initiatives aussi diverses soient-elles, aussi complémentaires et éclectiques, doivent impérativement s’articuler autour d’un noyau conceptuel, Un pacte républicain sacralisé où tout le monde s’accorde sur les principes et converge sur les finalités ! Pour se prémunir d’une quelconque instrumentalisation à des fins individualistes voire claniques, en tentant de capitaliser la notoriété d’une noble initiative, portée instinctivement avec fougue par des milliers d’individus, pour essayer d’en faire un sinistre levier de négociation ,au profit d’une  hypothétique ,poignée infime de vils opportunistes dont le seul vrai but ,est celui d’assouvir leurs velléités à puits sans fond!

Ne nous méprenons pas, tout régime prosaïque aux yeux du monde, en ballotage et dépourvu de toute caution populaire, a un besoin vital, d’avoir des couteaux suisses politiques, ces confidents appelés souvent têtes brulés, au service du mieux offrant, hommes de confiances, capables d’amortir les coups en les encaissant eux-mêmes, voire se sacrifier pour maintenir le règne de leur Gourou! Or il faut reconnaitre, que ce postulat ne suffit plus, le régime l’a bien saisi, et à travers son service R&D (Recherche et développement) il a su innover et se renouveler, en usant de 4 Éléments majeurs favorables, et incroyablement disponibles simultanément, dans l’optique d’un résultat quasi garanti : la pérennisation d’un organe agonisant, titubant mais surtout divisé ! Les instigateurs ne pouvaient espérer mieux ! Le Timing, l’abondance, et la situation du pays y ont considérablement contribués à l’élaboration minutieuse de ce Plan et sa réussite! Les facteurs dont ce régime a su tirer profit et  bâtir un Pays pétrifié,  peuvent être résumés comme suit :

1-Les Hydrocarbures :

Inutile de rappeler le potentiel de réserve en énergies fossiles et la richesse dont regorge le sous-sol algérien ! Une déplorable Tare et catastrophe, avec du recul et les fâcheuses conséquences qui en découlent ! Cette Économie singulière et Mono-sectorielle a mis le pays sous perfusion dramatique et un état végétatif dommageable ! Car en effet, l’abondance a créé une forme pernicieuse de gestion et de gouvernance, tant sur l’aspect économique, sociale que politique ! La manne amassée a contribué sans conteste à constituer une force de frappe dissuasive, au demeurant, ne dit-on pas que « l’argent est le nerf de la guerre » !? mais surtout à concocter une arme de persuasion massive ! Elle a permis de s’accorder les grâces du peuple en achetant la paix sociale à coups de subventions anarchiques et chaotiques, parfois insolentes dont certains grands industriels et multinationales ont en profité sans état d’âme sous l’œil bienveillant des commanditaires! Mais une gouvernance hégémonique fondée sur une politique simpliste qui consiste à annihiler toutes contestations, revendications  ou tensions sociales par la distribution exorbitante ; mène inexorablement une fois le tiroir-caisse siphonné ,accélérée par  la fonte des fonds de réserves de change mais également par la chute du cours du Baril de pétrole, mène in fine vers une fin tragique aux conséquences désastreuses, si aucune perspective d’alternative n’est envisagée rapidement, quand on sait que ce régime songe à palier l’amenuisement des ressources d’hydrocarbures, par de nouvelles technologies d’exploitation , telles les énergies non-conventionnelles, le Gaz de schiste en l’occurrence , une Exploitation aux répercussions environnementales dangereuses , mais qui n’effraie pas la haute sphère, car cette réserve ( 2eme au monde) constitue un levier de pérennisation et de continuité.

2-La religion :

Les Confréries Religieuses en l’occurrence ; un groupement de ce qu’on appelle communément les « Zaouïas », il est important de ne pas s’attarder sur le motif principal pour lequel ces dernières ont vu le jour et ont été grassement rétribuées, mais il convient plutôt de mettre en exergue l’instrumentalisation et l’utilisation du glaive religieux afin de pousser le subconscient des algériens à prolonger leur profond sommeil et accepter la fatalité pis encore la normaliser ! Il faut dire que les confréries sont politisées depuis quelques années déjà, au point de s’accorder le pouvoir de bénédiction et d’Aval, plus particulièrement quand il s’agit du sacrement  de la fonction suprême ! Cela a pour le régime, une allure de caution religieuse, conjuguée à de l’absolution prédictive !  En complémentarité, bien évidemment, avec les départements  connexes du ministère des affaires religieuses, puissants et précieux leviers en matière d’influence et d’endoctrinement à la carte ,sans oublier bien évidemment certaines officines occultes et opaques à la feuille de route bien sibylline !

3-L’Histoire :

Nous assistons ici bien évidemment, à l’usage politique de l’histoire et du passé  pour des fins tendancieuses au profit du maintien de la flamme patriotique démesurée dont la finalité majeure, reste la préservation du régime en place ! L’instrumentalisation de la révolution a toujours été une valeur sure, quoi de mieux que chauffer à blanc les esprits contre un éternel ennemi de façade, mais allié circonstanciel au gré des intérêts, tenir en haleine des jeunes en quête d’espoir et d’avenir, tournés paradoxalement vers le futur !  Une sémantique en totale opposition avec les maitres de la manipulation, une manipulation,  qui finit à la longue par provoquer une dissonance cognitive et pousse ces jeunes finalement à tenter « les traversées de la Mort » ou encore «le sacrifice extrême » et tenter de construire cet avenir dans un pays tiers, souvent l’Europe et plus particulièrement la France ! Ces jeunes soucieux du devoir de mémoire, finissent par traduire cette odieuse récupération poussive ma foi, par une parfaite Spoliation de leur avenir, comme pour conjurer le mauvais sort scellé autant que faire se peut ! En somme , la politique ne doit nullement, se substituer à l’historien , qui lui a la lourde responsabilité et le devoir sacré, de trier le bon grain du mauvais en évitant les anachronismes !

4- Le Statu quo :

Un levier non négligeable, incompréhensible voire répulsif pour des pays démocratiques et en mouvement !  Mais une vraie aubaine pour des régimes démagogues et absolutistes. Une disposition, faut-il le rappeler qui consiste à créer un vide politique généralisé,Un No man’s land politique qui favorise in fine un immobilisme suicidaire paré de quelques dérogations tels que le jeu de chaises musicales en guise de remaniements à toutes les échelles, mais qui sont  en vérité, des corrections de trajectoires facilitant  la régénération d’un système fourvoyé et expiré !

Une impasse politique qui puise ses racines dans la vacance du pouvoir d’une part, qu’on argumente plus, tellement évidente et palpable, et dans l’obsolescence voire l’absence des Simili-institutions d’autre part, administrées à ce titre, par des individus nommés par erreur et maintenus par oubli!

Ces Facteurs succinctement définis, représentent une pathologie dont aucun responsable ne veut en découdre ! Mais les chiffres sont têtus, et les rapports internationaux sous tous les aspects, sont révélateurs, statistiques et bilans à l’appui ! L’immobilisme Brejnévien doit cesser sans plus tarder ! Une alternance doit être amorcée dans des conditions favorables ! La Politique dans l’état actuelle est usée et nous ne pouvons en faire référence, l’heure est à la rupture idéologique suivie d’une reconstruction saine et inclusive !

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

FARE AN KA WULI FRANCE |
UNION LOCALE CGT PESSAC |
CGT FAPT Gironde |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le comite libertaire
| RESPOLITIC
| Goldmansucks