10 juillet 2018 ~ 5 Commentaires

À la croisée des chemins ,Résignation ou Résilience ?

 

 

Dans le tumulte de la petite actualité, on ne distingue plus la grande, voici une règle que le régime en place maitrise à merveille, une stratégie manifestement très répandue dans les Pays Totalitaires! Mais, c’est sans compter sur la lucidité et le bon sens des Algériens, Car gavés de ce postulat devenu insuffisant pour occulter les multiples dérives et défaillances que connait notre Pays ! Le Peuple a muté et s’est forgé une carapace lui procurant la sanctuarisation de sa bulle Individuelle! Cependant ce cocon, a projeté le citoyen dans une dimension parallèle  faisant de lui Un « Hibernatus » souffrant d’une lassitude chronique, il est, de facto, rétrogradé par ce système césariste au rang d’un vulgaire immatricule, une statistique qui compose une société à l’arrêt et un état en agonie ! Un Sous-Citoyen mis sous tutelle pour sa prétendue citoyenneté passive diagnostiquée précocement et à son insu ! Cette Mise sous tutelle est telle, que l’exécutif absolutiste ne daigne plus consulter la populace sur les sujets fondamentaux qui la concerne, pire, il se donne le droit et  la légitimité de parler en son propre nom! Preuve que le Peuple Algérien a été dématérialisé et digitalisé pour en faire un citoyen algorithmique, véritable manne inestimable et inépuisable de légitimation par procuration coercitive !

L’Etat de délabrement et de déliquescence du pouvoir ne fait qu’aggraver une situation déjà critique devenue invivable voire suicidaire ! Mais ne faut-il pas en premier lieu, établir une véritable radioscopie du champ politique, pour permettre de prodiguer les soins et implémenter la thérapie appropriée ?  Il existe plusieurs Pathologies dont souffre la classe politique au pouvoir ! La première qui constitue la source originelle du Mal ! :

1-L’Addiction au pouvoir, une pathologie souvent décrite comme le principal dénominateur commun de tous les régimes absolutistes! Cette dépendance comportementale, cet amour à outrance, maladif et incurable dans le but d’assouvir un puit de plaisirs sans fond, un fantasme politique sadomasochiste, procurant le Nirvana parait-il et assurant le maintien sans partage de son influence ! Napoléon avait écrit « la manie de régner sur les esprits est la plus puissante de toutes les passions ».

2- La Politique de La Grâce et de la Disgrâce : une pathologie subsidiaire à la soif de pouvoir, une suite funeste mais logique ! Car il est tout à fait normal que dans un mécanisme autoritariste, d’exercer la forme la plus pernicieuse de la gouvernance, la plus immorale mais faut-il l’avouer la plus efficace dans ce cas de figure ! Dans une pyramide de gouvernance semblable  au Système de Ponzi où chaque individu gratifié, use de ses prérogatives  relatives, pour capitaliser sa mainmise et son champ d’influence, le tout matérialisé par la récompense  à son tour  des relais qui lui sont dévoués, mais pas forcément loyaux ! Cette Pathologie a contribué significativement à produire d’autres  gènes mutants tels que le despotisme et le népotisme, véritables fléaux qui  gangrènent  une classe politique sans Corpus idéologique  sain et collectivement bénéfique, faut-il rappeler également les méfaits de cette pathologie ? Un exercice dont certains se vantent publiquement et sans vergogne de le pratiquer et en maitriser les secrets ! Un exercice loin s’en faut, anachronique aux antipodes des valeurs fondatrices de notre Nation et l’esprit de dignité qui animait jadis les pères de la révolution ! : La Chitta !!  Cet Art de combler l’incompétence par l’obédience, compenser  l’inaptitude à honorer ses responsabilités par  la servitude et l’asservissement !  Rassasier son inexpérience par la soumission aveugle ! En somme un élément booster de carrière furtive et éphémère où le niveau de compétence se mesure par le degré d’obédience, d’allégeance! Un exercice, ma foi, qui a de l’avenir, alimenté par  le syndrome du balancier, la versatilité des principes, faisant naitre d’étranges espèces inclassables : les invertébrés politiques, ceux qui ont pour seule devise : Le Roi est Mort Vive le Roi !

3- Le Conservatisme, en d’autres termes innover: c’est trahir ! Car de toutes évidences dans un exécutif de palabres, dans une authentique bérézina politique, il n’y a nulle place à la sagesse, le raisonnement par l’absurde est de mise, où le maitre mot : reproduire les mêmes erreurs ! Comment ? En faisant l’apologie de la métaphobie (Peur du changement), la peur de l’avenir, le sentiment de déclinisme et de pessimisme, et enfin instaurer une société anxiogène, sociétalement violente  , et ce afin de mieux assoir son modèle de gestion qui se mesure par le degré de pérennisation et de maintien! Comme pour la mise sous tutelle citoyenne, il convient de souligner également la mise sous tutelle mentale ! Le prêt à penser politique qui consiste à prêcher la standardisation de la réflexion et par voie de conséquence la convergence de l’Action !

4- Le théâtralisme et la mythomanie politique  où l’art de psalmodier les inepties sans limites ! Donnant un timbre particulier à la politique gouvernementale, minimaliste, caricaturale, invraisemblable  mais efficiente aux yeux de la caste régnante ! Une politique hybride entre le « syndrome du sauveur » et le « Pompier-Pyromane» où un maillage complexe s’est formé depuis quelques décennies, et qui a pris racine au point d’être devenue une marque de fabrique, un patrimoine politique des temps modernes! Bref, les méandres de labyrinthes que seuls eux maitrisent les plans ! Où il est difficile d’apporter une expertise citoyenne, une analyse académique voire un pronostic politique !

Dans un contexte comme celui-ci, dans lequel L’Algérie est le théâtre d’un No man’s land politique, devenue le cimetière des illusions perdues ! Une Algérie qui fait l’objet d’un contrôle  par des strates politiques supplétives qui brandissent déjà le Totem du 5eme Mandat  avec une insolence et indécence sans égale sans nul doute par instinct de survie! Il est grandement  temps de mettre un terme à cette politique des incantations, cette crise de confiance mère de toutes les crises ! Nous ne pouvons nier le naufrage politique actuel dont les principaux protagonistes clamaient hier avec ferveur dans un discours très assertif, que l’Algérie va bien et que le Peuple ne manque de rien ! Et que nous sommes même mieux que les Pays Scandinaves disaient-ils, les experts du raisonnement par l’absurde ! Ce fameux Déni de réalité que les gouvernants et leurs sbires ont adopté comme sémantique de secours dans laquelle se côtoient politique artificielle, ou encore la politique du volteface et la  stratégie factice, notoirement palliatives il faut reconnaitre ! Aggravant de jour en jour l’inquiétante trajectoire qu’a emprunté notre pays et mettant en péril l’Etat Nation et sa préservation ! Inconscience ou  incompétence ? Sans doute les deux car  après une brève et rapide radiographie on constate aisément quelques facteurs factuels qui ne trompent personne ! Une croissance anémique, une offre politique soporifique, un chômage endémique rampant, une classe politique en léthargie, et enfin un exécutif totalement en déphasage, paralysé, et figé dans le temps comme l’est toute l’Algérie ! Que même le jeu de chaises musicales par le biais de remaniement à foison n’y a rien apporté si ce n’est une instabilité politique supplémentaire et une incohérence caractérisée !

Sommes-nous à l’aube d’une nouvelle ère politique, un nouvel âge de gouvernance ? Au vu de l’effervescence de la scène politique ces derniers temps ? Cette purge politique de façade avec cryptogramme en toile de fond…suscitant l’excitation de bon nombre de journaux et medias de masse à sensation, qui ne se gênent plus à s’aventurer dans des supputations et pronostics parfois aussi loufoques les uns que les autres dans l’optique de pratiquer la surenchère et détourner l’opinion publique des vrais problématiques et enjeux du Pays !

Faut-il rappeler aussi mais surtout, que la nature obéit à des cycles de vies et la politique n’y fait pas exception ! Les régimes totalitaires et absolutistes, finissent toujours par avoir le retour de bâton ! Le  « Dégagisme » finit toujours par prendre le dessus! Consultez l’Histoire ! Et les Offrandes sacrificielles n’y changeront rien face à l’espoir profond d’un changement, d’une rupture, une soif de vivre d’un peuple longtemps laissé pour compte, marginalisé et mis en quarantaine ! Non cela n’a plus rien d’utopique, car dans un régime démagogue, autiste et aphone le dialogue devient une chimère et l’alternance une lutte, une lutte Citoyenne pacifique et responsable ! Tout le monde cherche la solution mais personne ne veut l’incarner ! Pourtant La solution ?  C’est vous, moi, l’ingénieur, le médecin, l’ouvrier, le boulanger, le demandeur d’emploi, l’infirmière, le policier, l’avocate, l’opposant, le journaliste, le Militaire, le jeune, le moins jeune, l’homme, la femme….etc. en somme le PEUPLE! Refonder la politique et la réhabiliter, pour se conjuguer avec l’intérêt du peuple permettrait de bâtir des passerelles entre le citoyen et le politique et bâtir des ponts une fois que le politique aura définitivement  assimilé qu’il s’engage pour la nation et agit pour le citoyen !

La clé de voute de cette projection demeure avant toute chose la révolution de l’esprit, la pédagogie civique et citoyenne, c’est-à-dire éduquer notre esprit de manière que notre pleine citoyenneté soit totalement réappropriée ! Que la compréhension du rôle, du droit et du devoir de chacun de nous dans cette Nation que nous composons et dont nous formons incontestablement  le socle, soit parfaitement intégrée! Le but Final étant de faciliter la migration d’une révolution silencieuse vers un sursaut citoyen et populaire ! Je pense donc je suis ! Je suis donc j’existe!

Badis KHENISSA – Citoyennement vôtre

5 Réponses à “À la croisée des chemins ,Résignation ou Résilience ?”

  1. Article qui résume parfaitement la situation de l’Algérie!! Bravo Mr Badis! Vous etes un Bel orateur et une belle Plume à ce que je vois…! l’Algérie a besoin de gens comme vous! nous suffoquons! Vive le Citoyen Vive Dzair!!

  2. Bravo! un peu long mais tres instructif!ce Systeme n’attend qu’une chose la mort du people!!! nous devons nous réunir , reflechir pour l’avneir de nos enfants et petits enfants! lheure est grave!!

  3. Article interessant Si Badis mais que fait l’opposition et Talai Al Houriate ? Nous avons marre des constats!!!! l faut des jeunes comme vous pour taper dans la fourmiliere assez du 3me age!!!! bonne continuation F

  4. Je pense qu’ils ont dépassé le Cesarisme ils sont dans l’idolatrie…! place aux jeunes!! il faut lutter et prendre des responabilités ce pays ne sera conduit que par ces enfants les plus fideles et loyeux!

  5. Article juste et Concis , résume bien notre souffrance! mais nous ne savons pas de quoi demain sera fait un pays


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

FARE AN KA WULI FRANCE |
UNION LOCALE CGT PESSAC |
CGT FAPT Gironde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le comite libertaire
| RESPOLITIC
| Goldmansucks