28 septembre 2015 ~ 4 Commentaires

Désinvolture chronique d’un Régime

 

desinvolture

On a coutume de dire que «  les petits ruisseaux  font les Grandes rivières » une chimère aux yeux des Algériens qui ont  bien vu, une succession de ruisseaux aussi puissants les uns que les autres mais ne convergeant pas dans la même direction. En d’autres termes, l’idéal que s’est créé le Citoyen d’après-guerre a peu à peu été décimé par une frénésie débordante d’une caste avide de pouvoir et de Domination.

L’Algérie a, hélas , loupé le coche et a raté une multitude d’occasions pour atteindre le Graal et se hisser  parmi les Grands de ce monde, sans doute aussi , à cause du mépris  du poids diplomatique acquis Post indépendance ainsi que  la pertinence héritée  à l’ONU, un ensemble de   lacunes  constituant  le petit grain de sable  dans cette  mécanique de haute précision  tant forgée et entretenue par de grands noms tels que le signataire des accords d’Evian Krim Belkacem, ou bien le fils des Aurès l’un des Fondateurs du FLN ,Mostefa Ben Boulaid, pour en citer que quelques-uns mais  la liste est Longue.

L’Algérie a conçu, par conséquent, un modèle Socio-Politico-Economique  Marxiste calqué et calibré sur le Modèle  Soviétique, de Ben Bella et son bref passage, à Chadli et sa quête de démocratisation  en passant par Boumediene et les trois révolutions (Agraire, industrielle et culturelle) réaffirmant davantage le Parti Unique.

Vint ensuite, une période plus sombre où l’Algérie a connu un virage dangereux où des centaines de milliers de vies innocentes  ont été sacrifiées, l’omerta autour de cette ère regrettable de l’histoire de l’Algérie, persiste toujours, occultant les secrets des coulisses d’un processus démocratique avorté vénalement. Le Pouvoir avait saisi le sens de la sémantique « Aspirations aux Libertés » et «La  Justice Juste et indépendante » œuvrant à colmater les brèches et calmer les ardeurs, mais évitant d’endiguer le malaise et apporter des solutions  fondamentales.
La manne pétrolière et son lot de retombées n’arrangera pas les choses contrairement à ce qu’on peut imaginer. Cette dernière à crée une dépendance vitale facilitant la mise sous perfusion de la société et ses composantes, usant d’un stratège vieux comme le monde : acheter la paix sociale et apaiser les tensions en  subvenant  aux besoins des citoyens, accordant des subventions à tour de bras, saignant grièvement les fonctions vitales du pays, le Fond de régulation des Recettes  ainsi que  les réserves de Change ont fondue a vu d’œil en période de vache maigre, maintenant le régime sous la pression constante de la rue, des travailleurs et des Jeunes Chômeurs  (25% de Taux de Chômage).

Les gouvernements se sont succédés mais naviguent tous à vue,  à une exception près,  Ali Benflis le pragmatique,  alliant  proximité du peuple et efficacité politique, nonobstant les divergences de point de vue et de vision avec le président Bouteflika, la séparation qui en suit, fut inéluctable mais indispensable   à Ali Benflis afin de  préserver les convictions intrinsèques qui l’animent, en dénonçant le corporatisme viscéral régnant, cette opposition d’idéologies me rappelle la citation suivante « L’intellectuel dévaste la dictature ; l’ignorant la démocratie » de Reis Mirdita

4 Réponses à “Désinvolture chronique d’un Régime”

  1. Bonjour, Je découvre votre Blog est c’est une agréable découverte. Articles Pertinents sur des sujets complexes….. Bon courage

  2. 123viva l'Algérie 8 novembre 2015 à 16 h 28 min

    Blog découvert sur un annuaire, et j’en suis pas déçus…espère voir d’autres articles pertinent voir le jour,pertinents. Leila From USA


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

FARE AN KA WULI FRANCE |
UNION LOCALE CGT PESSAC |
CGT FAPT Gironde |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le comite libertaire
| RESPOLITIC
| Goldmansucks